1. Artists, Projects & Directors
  2. Releases
  3. Random
  4. -
  5. About Warp
  6. Newsletter
  7. Contact
  8. Press
  9. Licensing
  10. -
  11. Warp X
  12. MySpace
  13. Facebook
  14. Youtube
  1. -
  2. -
  3. -
  4. -
  5. -
  6. -
  7. -
  8. -
  9. -
  10. -
  11. -
  12. -
  13. -
  14. -
  15. -
  16. -
  17. -
  18. -
  19. -
  20. -
  21. -
  22. -
  23. -
  24. -
  25. -
  26. -
  27. -
  28. -
  29. -
  30. -
  31. -
  32. -
  33. -
  34. -
  35. -
  36. -
  37. -
  38. -
  39. -
  40. -
  41. -
  42. -
  43. -
  44. -
  45. -
  46. -
  47. -
  48. -
  1. Warp Events
  2. Warp Records Events
  3. Warp Films Events
  1. High quality music downloads, vinyl, CDs & merchandise.
  2. High quality music downloads, vinyl, CDs and merchandise.

Select an option below to filter news, events and releases specific to your region.

  1. UK & Ireland
  2. North America
  3. France
  4. Japan
  5. Germany
  6. Australia
  7. Spain
  8. Scandinavia
  9. Benelux
  10. Italy
  11. South America
  12. Turn filtering on/off
Warp Records Broadcast nouveau mini-album 'Broadcast and The Focus Group Investigate Witch Cults Of The Radio Age' disponible en téléchargement

Broadcast:
nouveau mini-album 'Broadcast and The Focus Group Investigate Witch Cults Of The Radio Age' disponible en téléchargement

 

Avant un nouvel album à venir en 2010, Broadcast est de retour avec un mini-album : Broadcast And The Focus Group Inverstigate Witch Cults Of The Radio Age, et une tournée américaine…C’est avec grand plaisir que nous vous annonçons la sortie de ce nouvel album, qui est dès maintenant disponible en téléchargement!

  • Un mini-album disponible en digital dès maintenant (iTunes et Bleep)
  • Disponible en CD et Vinyl en octobre
  • Les vinyles seront aussi disponibles lors de la tournée américaine avec Atlas Sound
  • Un clip et un extrait gratuit du mini-album disponible en MP3 ci-dessous

Téléchargement sur Bleep.com
Téléchargement sur iTunes
Précommande CD/LP sur Bleep.com – sortie 26 octobre

Depuis leurs débuts à Birmingham en 1995, l’esthétique de Broadcast est restée une combinaison de leur amour pour les films, pour la musique littéraire et pour l’electro teintée pop-psyché. Un style qui leur a apporté des fans dont des musiciens comme Flying Lotus, Tim Gane de Stereolad, Grizzly Bear, Atlas Sound et Dangermouse.

The Focus Group est Julian House, un ami de longue date du groupe et un graphiste de renom. House est le co-fondateur de Ghost Box Label, qui, en quelques années, est devenu un véritable mythe, avec des albums qui reflètent l’obsession de ses créateurs pour la musique ‘littéraire’, le folklore anglais et l’ambiance étrange des programmes pour écoles et universités. Sa musique en tant que The Focus Group offre une partie des meilleures distillations enchanteresses de tous les détails cités précédemment, dans la lignée esthétique de Broadcast.

‘Broadcast And The Focus Group Investigate Witch Cults Of The Radio Age’ est leur premier album en collaboration, un mini-album disponible en digital dès maintenant, et en CD et vinyle en octobre. Une quantité limitée de vinyles seront également disponibles lors de la tournée US du groupe avec Atlas Sound. Les dates ci-dessous.
 



Le trailer audio… mettez-le en route… lisez l’histoire…




Téléchargez le sampler MP3 gratuitement ici

Une soirée. J’ai réalisé que le punch était bien corsé quand j’ai commencé à rire de choses qui n’étaient pas drôles. J’ai chancelé en direction des jardins du manoir pour prendre un peu l’air et essayer de faire le vide dans ma tête bien agitée, mais sans résultat. Même dehors, tout devenait bruyant autour de moi, de plus en plus bizarre, lumineux, sombre, j’avais l’impression que plus rien n’était normal. La chaude brise nocturne semblait m’emporter vers un passage vaguement éclairé qui conduisait à un jardin clos ancien. Et juste au milieu de ce jardin était planté un énorme cube noir, d’où semblaient sortir des sons bizarres. J’ai regardé autour de moi et je vous jure que toutes les plantes et les herbes regardaient, écoutaient et bougeaient au son du cube géant. Je me souviens que c’était un silence enchantant, mais dans le mauvais sens du terme.

Après un certain temps (mais je ne sais pas combien), je me suis retourné et j’ai quitté le jardin pour rejoindre le manoir. De loin, l’endroit paraissait très vivant, avec ses fenêtres remplies de lumières et de couleurs dansantes. J'ai erré devant une piscine abandonnée avec un plongeoir cassé. Je m’en souviens vaguement car j’ai failli tomber dedans. Au final, je me suis trouvé à l'arrière de la grande maison, où j'ai trébuché dans des grandes portes à deux battants ouvertes. C’était une vieille boucherie ; il y avait une lumière bleue très claire et je peux me souvenir du froid, des lièvres morts, faisans, gousses et autre daims pendant sur les crochets au dessus de moi. L’odeur pugnace de la mort était au moins aussi déroutante que le sol sombre et collant. Je suis allé vers le centre de cette vaste et ancienne pièce. Il y avait du monde. Il y avait un feu violent dans lequel un cochon rôtissait et crépitait sous les flammes. Les cuisiniers étaient furieux. J’ai pressé le pas. J’ai suivi le mouvement des autres invités vers la vieille salle de bal lambrissée dans laquelle les festivités nocturnes avaient officiellement commencé. Cette fois ci c’était différent, plus sombre, tout le monde portait chapeaux, costumes ou masques. Malgré l’éclairage stroboscopique, je pu discerner un couple sur scène, un homme et une femme, avec un vieux radio cassette. C’était Broadcast. Ils produisaient des sons et des rythmes auxquels je n’avais jamais goûté, mais d’une certaine façon ils étaient en harmonie avec les sons que mon esprit avait envie d’entendre. La foule sembla bouger et se fondre en un. J’avais déjà lu des choses au sujet de ces « happening », et là j’y assistais. Nous étions tous sous une sorte d’incantation, ravis par ce que nous avions inconsciemment consommé et la vibration particulière ressentie dans la maison. Je suis convaincu qu’au milieu de cette performance, tout a commencé à aller à reculons.

La maison était tellement grande que je voulais en voir plus. J’ai trouvé de vieilles librairies, des fumoirs et autres bizarreries. Les gens étaient nus, détalaients dans les pièces, s’effondraient de toutes parts. L’une des chambres était complètement vide, à part des murs blancs, des oiseaux en cage et un perroquet gris qui faisait étrange tic-tac. Finalement j’ai rejoint une file de noceurs conscients qui montaient un grand escalier en chêne.
« Qu’y a-t-il là-haut » demandais-je au chat en cravate devant moi. Il se tourna et me dit « Utilisez votre clé, monsieur, utilisez votre clé ». C’est alors que je réalisai que l’invitation à la soirée était une clé, mais je compris pourquoi seulement à ce moment.

Rien à cet étage ne s’ouvrait à moi et ma clef. Je continuai à chercher ma porte, en haut d’un autre escalier plus petit et le long des couloirs dont les murs étaient couverts de peintures de paysages en feu. Je m’enfonçais dans cette maison, perdant complètement la notion de l’espace et du temps que j’avais passé là.

Je ne me rappelle même pas avoir trouvé ma porte, par contre je me souviens très bien l’avoir déverrouillée et être entré dans cette chambre éclairée à la chandelle, avec une table ronde et six ou sept personnes assises là à m’attendre. Je pris ma place et la fille près de moi chuchota ‘c’est le groupe de discussion…Donne tes mains’. La scène m’a évoqué des images de magiciens morts, d’adoration du diable et quelque chose de ma grand-mère. Et puis la musique a commencé. C’était comme écouter une radio en train de se brancher à ma vie, comme si quelqu’un coupait toute la musique que je connaissais et me la redonnait sous forme de puzzle que je n’arrivais pas à refaire. Je fermai les yeux et vis mon passé et mon futur se présenter devant moi, les souvenirs de vieux amis, d’ennemis, des fous rires, de l’amour et une pointe de peur. Je pouvais voir des vergers, des bateaux, des cimetières et des pique-niques. Je flottais, nageais dans la musique et mes pensées divines.

Je n’ai aucune idée de quand, où et comment j’ai quitté le manoir ou même comment je suis rentré chez moi. Tout ce qui me reste de cette soirée sont les bribes de souvenirs qui s’effacent rapidement, la clé et une contusion sur ma cuisse gauche. J’aimerais y retourner. Mais la prochaine fois, je ne boirai pas le punch.

- Jonny Trunk

 



Broadcast et Atlas Sound Tournée Nord-américaine


OCTOBRE
15 Atlanta, GA @ The Earl
16 Chapel Hill, NC @ Local 506
17 Washington, DC @ Black Cat
18 Philadelphia, PA @ First Unitarian Church Sanctuary
20 New York, NY @ (Le) Poisson Rouge
21 Brooklyn, NY @ Music Hall of Williamsburg
22 Boston, MA @ The Paradise
23 Montreal, QC @ Le National
24 Toronto, ON @ Lees Palace
25 Columbus, OH @ Wexner Center
26 Chicago, IL @ Bottom Lounge
27 Northfield, MN @ The Cave
30 Vancouver, BC @ Biltmore Cabaret
31 Seattle, WA @ Neumos

NOVEMBRE

01 Portland, OR @ Doug Fir Lounge
03 San Francisco, CA @ Great American Music Hall
04 Los Angeles, CA @ The Troubadour
05 Phoenix, AZ @ Rhythm Room
07 Denton, TX @ Hailey's
08 Austin, TX @ Fun, Fun, Fun Festival *

Toutes les dates sont avec Atlas Sound et The Selmanaires sauf *

 

22nd September 09

Broadcast News

 

More Warp News

 
 
 
 

Broadcast Releases

Related Warp Releases

 

Featured

Follow Broadcast

Featured

'Broadcast and The Focus Group Investigate Witch Cults Of The Radio Age' Out Now To Download

 
 

The Warp.net media player is currently
optimised for the latest version of Flash.

If you can see this message and not
videos or music, please download it here.

 

The Warp.net media player is currently optimised for the latest version of Flash.

If you can see this message and not videos or music, please download it here.